juin
25
2015

Comment protéger son habitation en bois des termites

Les insectes xylophages en général, et particulièrement les termites peuvent provoquer des graves dégâts dans les bâtiments, en détériorant le bois et ses dérivés qui sont utilisés dans la construction. Cette dégradation peut toucher l’extérieur des bâtisses mais aussi causer des dégâts importants dans la structure même. Elles peuvent même provoquer son effondrement dans les cas extrêmes. La menace que constituent ces insectes ne doit pas être considérée comme un fléau. En effet,  il suffit de mesures simples pour maîtriser et arrêter la propagation des éventuelles infestations d’une partie du bâtiment aux autres parties.

 

habitation en bois des termites

 

Protection contre les termites : en pratique

Ils se déplacent dans la terre, d’où l’impératif de protéger la nouvelle construction à l’interface sol-bâti au niveau de la fondation. Ainsi trois méthodes de protection sont retenues par la réglementation à savoir la barrière physico-chimique, la barrière physique et le dispositif de construction contrôlable.

 

La première consiste à intercaler le sol et le bâtiment d’un feuil de grande résistance imprégné d’un produit létal et répulsif contre les termites :

Elle se pose comme un feuil anti-humidité ordinaire avant les fondations. Cette barrière physico-chimique agit comme une sorte de bâche, un film protecteur, dans lequel un pesticide est intégré. Ce pesticide est un biocide qui repoussera les colonies de termites et les tuera.

Cette protection doit être mise en place par un professionnel ayant suivi une formation auprès du producteur de ce film à l’issue de laquelle il a obtenu une attestation. Une société peut aussi avoir cette certification.

 

La deuxième méthode consiste à déployer un dispositif empêchant ces insectes de passer à travers. Ce dispositif est semblable à un grillage fait en acier avec de très petites mailles qui empêchent la traversée de termites :

Il s’agit en effet d’un ouvrage infranchissable pour les termites à causes des propriétés intrinsèques de la matière utilisée. Ainsi tout ouvrage en béton armé comme un dallage est considérés comme barrière physique.

Pour renforcer certains points singuliers (l’élévation de la construction, interface entre les fondations et passage de réseaux), des fabricants ont développé des grillages spéciaux à maillages très fins.

Comme pour la première barrière, celle-ci  devrait être installée par des entreprises agréées.

 

Le dernier dispositif consiste à réaliser un ouvrage qui permet une inspection régulière et aisée de l’interface sol-bâti :

Il permet une inspection facile et régulière de la construction. Ainsi les constructions sur vide sanitaire ou sur pilotis répondent à cet objectif. Ce dispositif est autorisé uniquement en France métropolitaine.

About the Author:

Leave a comment